Prononciation espagnole2021-07-16T12:25:53+02:00

La prononciation espagnole

Parler espagnol avec un accent ibérique n’est pas aussi compliqué que cela puisse paraître. En effet, si vous possédez les bons outils et les bonnes techniques, vous y arriverez sans grande difficulté. C’est d’ailleurs dans la visée de vous faire progresser rapidement que parlezvousespagnol a créé, rien que pour vous, un corpus d’articles et de cours de phonétique espagnol.

Dans l’article qui suit, nous n’abordons que les règles générales. Pour retrouver davantage de contenu et des leçons plus détaillées, consultez notre rubrique prononciation et progressez ainsi rapidement !

I. La prononciation de l’alphabet espagnol

Avant de rentrer dans les profondeurs de la phonétique, il est important de s’arrêter sur la prononciation de son alphabet. Il s’agit de la base, s’il l’on veut être capable de faire des progrès durables par la suite.

Notez dès le début que nous n’allons aborder ici que les généralités. Si vous souhaitez avoir un article détaillé, n’hésitez pas à consulter notre leçon sur l’apprentissage de l’alphabet espagnol.

Contrairement à l’alphabet français qui en compte 26, celui espagnol en compte 29. Il est ainsi composé de 6 voyelles et de 23 consonnes, dont trois qui lui sont propres. Parmi ces dernières, la plupart ont la même prononciation qu’en français, sauf pour quelques-unes d’entre elles. Ce sont ces cas particuliers que nous allons maintenant détailler.

Les trois lettres que l’alphabet espagnol possède en plus sont « CH », « LL » et « Ñ ». Elles possèdent chacune une prononciation particulière.

  • Le « CH » se prononce [tche] comme dans le mot français tchèque ou le terme espagnol « chicle » (chewing-gum).
  • Le « LL » se prononce [elle], son qui ressemble à celui du y en français. Exemple : « pollo » (poulet) qui se prononce donc « poyo ».
  • Le « Ñ » : Ce n qui est surmonté d’une vaguelette (que l’on appelle un tilde) se prononce [eñe] comme dans le mot français gagner ou dans le terme espagnol « año » (année).

Parmi les autres lettres de l’alphabet espagnol, on peut noter que le « e » se prononce « é », le « c » comme un « » (comme dans « ceviche ») ou un « k » (comme dans « casa ») ou encore le « u » à la manière de « ou ». Comme dit précédemment, si vous souhaitez avoir davantage de pression pour un apprentissage approfondi, consultez notre article consacré !

II.  Accentuation des mots et accent tonique en espagnol

L’apprentissage de la langue espagnol passe obligatoirement par la maîtrise des accents et des intonations, cette langue étant très rythmée. C’est l’étape suivant l’apprentissage de l’alphabet et de sa prononciation.

Notez que l’espagnol est parlé dans près de 21 pays. Imaginez donc la multitude d’accents que l’on peut retrouver à travers le monde. Mais pas de panique, vous n’êtes pas obligé de tous les maîtriser !

Nous vous conseillons d’apprendre un espagnol neutre, qui vous permet d’être compris dans le monde entier, afin de ne pas être contraint par votre accent ! Plus généralement, au-delà des variations entre les différents accents, il existe des règles communes en termes d’intonation et d’accent tonique. Trois règles principales sont à retenir.

Premièrement, il faut savoir et apprendre que la très grande majorité des mots qui se terminent par une voyelle (a, e, i, o, u, y), un « s » ou un « n », sont accentués sur l’avant-dernière syllabe.

Exemples : « mano » (la main) ou « iglesia » (église)

Il existe cependant des exceptions à cette règle, mais dans ce cas l’accent est écrit donc rien de bien compliqué.

Deuxièmement, sachez que les mots qui se terminent par une consonne autre que « n » et « s », voit leur accent tonique placé sur la dernière syllabe. Ainsi, lorsque vous prononcez un mot de la sorte, vous devez davantage insister sur la dernière syllabe.

Exemples : « la mujer » (la femme) ou encore « la salud » (la santé)

Notez que comme pour la précédente règle, il existe des exceptions, mais dans ce cas l’accent est indiqué à l’écrit !

Enfin la dernière règle à retenir concerne les mots qui ne rentrent dans aucune des catégories précédemment évoquées. Dans ce cas-là, l’accent tonique est écrit et ne pose donc aucune difficulté particulière. Notez que la marque qui indique l’intonation est un accent aigu sur la première lettre de la syllabe accentuée.

Exemples : « l’información » (l’information) ou encore « la película » (le film).

Notez, pour conclure cette partie, qu’un article détaillé axé sur la bonne compréhension de la phonétique espagnole vous permet de travailler en détail votre prononciation, votre accent et votre intonation. N’hésitez vraiment pas à aller le consulter.

III. Quelques conseils de prononciation pour les francophones

1. Rouler les « r » comme un vrai espagnol

Il s’agit là très certainement de la plus grande erreur de prononciation que produisent les Français lors de l’apprentissage de l’espagnol. En effet, ce dernier ne se prononce pas de la même manière dans les deux langues. Là où les Français le prononcent avec la gorge (et produisent ainsi un son guttural), les Espagnols le font avec la langue (afin de rouler les r).

On peut alors se demander si rouler les « r » relève d’une véritable importance, au vu de la complexité que cela engendre pour les Français. Prenons l’exemple du mot « pero ». Si vous le prononcez avec un r à peine rouler cela signifie mais. Par contre, si vous insistez davantage sur le roulement du r, le mot « perro » signifie alors chien. La prononciation des r a donc toute son importance.

Afin de réussir à bien prononcer le r roulé espagnol, il n’y a pas de secrets : il faut que vous écoutiez et imitiez des natifs. Concernant le placement de votre langue dans votre bouche, il faut que son extrémité soit placée contre vos dents, au niveau de votre palais. Écoutez l’enregistrement ci-dessous afin de vous rendre compte de ce à quoi ressemble un r roulé.

2.  La prononciation du « z »

Une autre erreur très commune que l’on retrouve chez les francophones apprenant la langue de Cervantes c’est la prononciation du z. En effet, vous serez d’accord pour affirmer qu’en français le s se prononce [ss] en fonction de sa place dans le mot et le z [z]. Cependant, ce n’est pas le cas en espagnol.

En fonction de sa position dans la phrase ou des lettres qui le suivent, le z ne se prononcera pas de la même manière. Ainsi, si le z est placé en dernière position d’un mot ou bien avant un « a », un « o » ou un « u », il se prononcera à la manière du s français. C’est notamment le cas dans le mot « Cadiz ». Pour être plus spécifique, la prononciation de cette lettre est alors située entre le s français et le th anglais.

Exemples : « zapatos » (des chaussures) ou encore « cerveza » (bière).

3.  Prononcez vos « v » comme des « b »

La dernière particularité dans la prononciation de la langue espagnole, pour nous francophones, réside dans la prononciation de la lettre « v ». En effet, cette dernière se rapproche davantage de notre lettre « b » français. Écoutez l’enregistrement suivant pour vous en rendre compte !

Concrètement, le « v » espagnol se prononce comme notre « b » français, sans la petite bulle qui explose à la fin de la lettre. Il s’agit donc de garder les lèvres serrées. Ainsi, si vous prononcez le « v » espagnol de manière erronée, il vaut mieux que vous le remplaciez par le « b » français.

Voici donc les quelques règles générales de phonétiques et d’intonations de la langue espagnole. Pour travailler davantage votre accent et ainsi acquérir une prononciation digne d’un natif, consultez nos nombreux autres articles et leçons sur le sujet ! À très vite, donc !

Retrouvez nos articles sur la phonétique espagnole :

Bénéficiez de cours d’espagnol financés grâce au CPF.
Nos conseillers vous accompagnent.

  • Des cours particuliers à distance ou en autonomie sur une plateforme d’apprentissage.

  • Avec des professeurs natifs et diplômés disponibles 7j/7.

  • Obtenez une certification de niveau : A1, A2, B1, B2, C1, C2 pour valoriser votre CV.

cours banniere site espagnol

Vérifiez votre éligibilité avec un conseiller pour faire financer votre formation en remplissant ce formulaire :


Bénéficiez de cours d’espagnol financés grâce au CPF.
Nos conseillers vous accompagnent.

  • Des cours particuliers à distance ou en autonomie sur une plateforme d’apprentissage.

  • Avec des professeurs natifs et diplômés disponibles 7j/7.

  • Obtenez une certification de niveau : A1, A2, B1, B2, C1, C2 pour valoriser votre CV.

cours banniere site espagnol

Vérifiez votre éligibilité avec un conseiller pour faire financer votre formation en remplissant ce formulaire :